Graphisme d'intervention

Les camps de réfugiés sont des espaces immenses et complexes, fondés sur les impératifs de l’urgence. Nations Unies et ONG diverses, bénévoles, professionnels, populations sous le choc et humanitaires dépassés… Les camps brassent un extraordinaire mélange d’acteurs et de d’actions qui ont du mal à se coordonner et à être efficaces devant le manque d’informations et de repères. Comment le graphisme peut-il agir dans ce contexte ? En proposant des solutions pour identifier, comprendre et hiérarchiser un lieu où l’organisation est primordiale. Le projet développé est un système de pochoirs qui vont se combiner pour permettre de réaliser rapidement, à la bombe de peinture, une grande quantités de signes. Ce système va permettre de répondre aux mieux à toutes les contraintes imposées par le contexte: il créer un langage flexible, modulable, évolutif, appropriable et facile à prendre en main. Il pourra ainsi s'adapter à toutes les situations, et cela pour un coût quasi-nul. Ces signes sont à poser sur les tentes, bâches et autres supports qui sont à investir dans les camps."